Que ce passe t'il au KINGDOM
Next
Catégories

Médias Archives - Le cabaret KINGDOM - Gentleman's Club - Bars de danseuses nues de Montreal – Bar de danseuse nue

Les Bouncers


Voir le reportage en entier

Bien que de plus en plus de gens vivent à un rythme effréné, l’ennui fait toujours partie intégrante de nos vies. Des études montrent que de longues périodes d’ennui peuvent causer des comportements à haut risque : prise de drogue, pratiques sexuelles dangereuses, délinquance. L’obsession qu’a développée notre société pour le divertissement proviendrait-elle d’une peur généralisée de l’ennui? C’est la question que pose ce documentaire, en plus de cerner ce phénomène avec une acuité sans précédent.

Tout le monde tout nu – Chronique de Sophie Durocher Chroniques Canoë

Depuis hier soir, un groupe d’artistes montréalais présente un show de danse contemporaine… dans un bar de danseuses nues! Ils offrent la totale: des filles qui font le grand écart, des danses poteau et même des danses dans les isoloirs.

Ça se passe au Kingdom-Gentleman’s Club, boulevard St-Laurent. Ça s’intitule Danse à 10. Mais si vous allez voir se spectacle, allez-vous passer pour un vieux cochon voyeur ou pour un brillant amateur d’art contemporain?

 

DEUX POIDS, DEUX MESURES

Personnellement, je trouve par ticulièrement brillants les huit chorégraphes qui ont eu l’idée de ce spectacle. En montrant des danseuses professionnelles dans le cadre d’un bar érotique, ils nous forcent à réfléchir à l’hypocrisie de notre société en matière de nudité.

Quand une danseuse érotique se met à poil devant un groupe de motards dans un bar de Brossard, on dit que c’est une travailleuse du sexe qui vend son corps. Mais quand une danseuse de la troupe de Marie Chouinard se met toute nue devant un groupe d’intellectuels dans une salle de spectacle du Plateau Mont-Royal, on dit que c’est une grande artiste qui explore les limites de son intimité spatio-temporelle.

Je me suis toujours demandée pourquoi il y avait deux poids deux mesures en matière de tout nus. D’un côté la nudité respectable, de l’autre la nudité détestable.

 

DÉESSE DU SEXE

Il y a quelques années, en 1983, la performeuse Annie Sprinkle était venue donner un spectacle au Club Soda. Cette féministe, ex-prostituée, star du porno avait présenté son spectacle dans lequel elle peignait avec ses seins énormes des oeuvres vendues ensuite dans les galeries d’art. Juste en face, il y avait un bar de danseuses, où des Linda et des Jessica se mettaient elles aussi à poil.

D’un côté de la rue, une fille qui montre ses nichons, c’est considéré de l’art. De l’autre côté de la rue, une fille qui montre ses seins, c’est considéré du cul.

 

PETITE PRINCESSE

Tout ça me fait penser au film My Little Princesse, qui a énormément fait jaser en France cet été. Ce film mettant en vedette Isabelle Huppert raconte la vraie histoire de la réalisatrice Éva Ionesco.

Quand elle était toute petite, dans les années 1970, sa mère la photographiait nue dans des poses très explicites et vendait ses oeuvres à des collectionneurs. À 4 ans, elle faisait des photos à la limite de la pédophilie.

Mais, les plus grands intellectuels s’extasiaient devant ces images de petite fille en jarretelles parce que sa mère Irina Ionesco était… une grande artiste.

 

ON S’ENTRAIDE

En parlant justement de nudité, vendredi dernier, je m’en prenais avec humour à tous ces artistes québécois qui se sont fait photographier nus pour une bonne cause, comme viennent de le faire 17 personnalités dans la campagne pour Centraide.

Imaginez-vous qu’en France, il y a 15 professeurs qui ont posé nus pour un calendrier pour protester contre «le dépouillement de l’école» et dénoncer le fait que dans leur pays «l’école est nue».

Ça va peut-être donner des idées à quelques personnes au Québec. Les gens de la construction pourraient eux aussi poser nus devant des tractopelles ou suspendus à une grue pour nous prouver qu’ils n’ont… «rien à cacher».

 

 

Source : Journal de Montréal
Journaliste : Sophie Durocher

L’Agora de la danse « Danse à 10 »

Et si la danse contemporaine investissait l’univers d’un bar de danseuses nues?

Avec Danse à 10, huit créateurs, Marie Béland, Nicolas Cantin, Mélanie Demers, Stéphane Gladyszewski, Frédérick Gravel, Benoît Lachambre, Jérémie Niel et Manon Oligny, sont invités à créer dans cet espace socialement et politiquement incorrect. À l’encontre des idées reçues, à l’heure où la nudité s’affiche partout de manière exacerbée, ces artistes créent une série de propositions flirtant avec le plaisir coupable et l’œuvre d’art. Ils livrent au public un éventail de regards chorégraphiques où les notions de beauté, de corps-objet, de séduction et d’érotisme sont littéralement dénudées. Au-delà de transgresser les limites du spectacle, est-ce que la danse contemporaine peut entrer dans un cabaret tout en conservant son pouvoir subversif et sa complexité? Est-ce que le spectacle de la chair dans le bar de danseuses peut se pervertir au point de devenir œuvre d’art? Les spectateurs pourront même pousser le vice jusqu’à s’offrir une expérience singulière : une performance intime en isoloir au prix de 10 dollars…

18 ans et +
Arrivez tôt le bar ouvre à 18 h!

Danse à 10 est présenté au
Cabaret KINGDOM
1417, Boul. St-Laurent, Montréal

 

« Depuis 4 ans, leurs projets hors normes dynamisent la scène montréalaise. »
Stéphanie Brody, La Presse

www.la2eporteagauche.ca

www.kingdommontreal.ca

Chorégraphes
Marie Béland, Nicolas Cantin, Mélanie Demers, Stéphane Gladyszewski, Frédérick Gravel, Benoît Lachambre, Jérémie Niel et Manon Oligny

Interprètes
Miriah Brennan, Francis Ducharme, Angie Cheng, Clara Furey*, Ellen Furey, Peter James, Benoit Lachambre, Alexis Lefebvre, Simon Xavier-Lefebvre, Emmanuel Proulx, Blanche Misswhite, Fréderic Tavernini, Anne Thériault, Miss Betty Wilde.
*Selon les dates de représentations, les interprètes peuvent varier.

Conception
Marie Béland, Rachel Billet, Catherine Gaudet, Frédérick Gravel, Katya Montaignac

Direction artistique
Katya Montaignac

Éclairages
Frédérick Gravel

Direction de production
Marie Béland

Chargé de production
Ariane Boulet

 

Résidence de création : Département de danse de l’UQÀM

BUMRUSH le film

Synopsis

Après qu’une série d’opérations policières visant les motards et la mafia italienne soit venue bouleverser l’équilibre des puissances entre les différents groupes criminels montréalais, le bar de danseuses le Kingdom, longtemps reconnu comme un territoire neutre, est pris d’assaut par les I.B. 11, un gang de rue particulièrement violent. Papy, le propriétaire de l’endroit, fait aussitôt appel à ses anciens frères d’armes devenus portiers afin de chasser les indésirables de son bar. Sous la supervision du Kid et grâce aux informations fournies par Catherine, une ancienne des I.B. 11, cette équipe tactique parfaitement entraînée tentera de mettre un peu d’ordre dans ce fouillis, au risque de leur propre vie.

 

BUMRUSH - Le film

Striptour 2009

Croisière StripTour 2009 11 ième édition, sur le Cavalier Maxim. C’est sous une chaleur torride (enfin) que Partytonight.tv était présent, lundi le 10 août, afin de vous faire découvrir une croisière hors de l’ordinaire avec plus de 60 clubs au rendez-vous et de près de 800 personnes sur le party avec Dj ShortCut & Dj Uppercut au contrôle musical. Une soirée sensuelle, sexy et surtout très chaude… et ce, seulement pour vos yeux.

 

 

 

3ième anniversaire du KINGDOM – PartyTonight.tv

Le KINGDOM célébrait mardi le 14 juillet son 3e anniversaire plusieurs personalités artististique et une clientèle jet-set étaitent présentent, ainsi que les gens de l’hôtellerie. Le KINGDOM ultra chic décoré avec style et élégance, un décor feutré et une ambiance chaude proposant un divertissement pour adulte hors du commun. Dès votre arrivée vous vous sentirez comme un roi! au KINGDOM